Le hangover make-up : pour finir en toute laideur

En général, le maquillage a pour but de dissimuler les défauts du visage. Mais une nouvelle tendance, en vogue chez les Coréennes et les Japonaises, consiste au contraire à accentuer cernes, rougeurs et signes de fatigue pour produire un effet « gueule de bois » : c’est l’étrange mode du hangover make-up, qui prend à revers une tradition esthétique pourtant bien ancrée.

Hangover make-up : vous êtes cernées !

Les femmes asiatiques sont-elles au bord de la folie, ou au contraire à l’avant-garde du style ? Elles viennent d’inventer un nouveau genre de maquillage, le hangover make-up, littéralement : le maquillage « gueule de bois ». Charmante appellation, n’est-ce pas ? Elle est, du moins, très prosaïque, puisqu’elle consiste à accentuer, voire à créer de toutes pièces, les signes physiques de l’après-cuite !

Normalement, maquillage rime avec camouflage. De bon matin, on se poudre, on se farde, on se colore, toujours dans le but de dissimuler les défauts du visage, ces rougeurs inesthétiques, ces cernes désagréables et ces signes de fatigue que l’on cherche absolument à rafraîchir. Après une nuit bien arrosée, la salle de bain se métamorphose en salon de beauté où l’on trime dur, dur.

Mais voilà qu’une tendance d’origine sud-coréenne et japonaise vient remettre en cause ce statu quo de la beauté traditionnelle : il s’agit d’avoir l’air le moins frais possible. Et si vous n’avez pas picolé la veille, ce n’est pas grave : le hangover make-up se propose de faire comme si vous couviez une bonne gueule de bois des familles ! Le top du top étant d’accentuer au maximum les cernes disgracieux…

Le hangover make-up pour finir en toute laideur 2

Si votre grimage ressemble à votre plumage…

Les tendances maquillage font souvent le buzz sur la Toile, et je ne suis pas la dernière à m’y intéresser de près pour venir vous en parler ici : le « contouring » (cher à Kim Kardashian), le « clown contouring » (un poil extrême), le bindi hindou, le « baking », et même le « no make-up », ce maquillage tellement discret qu’il donne l’impression que vous n’en avez pas mis.

Le propre des tendances, c’est précisément d’aller dans tous les sens et d’explorer des territoires inconnus, jusqu’à l’extrême. Pour avoir testé le « clown contouring », je peux vous assurer que le ridicule ne tue pas, et heureusement. Mon rôle de blogueuse m’oblige à prendre des risques, à aller farfouiller dans les coins, à ne pas craindre les bizarreries.

Mais là, avec le hangover make-up, il me semble qu’on commence à tomber dans le sordide. Un maquillage qui rappelle la gueule de bois ? Étrange, tout de même. J’ai beau me voir comme une « beauty heroine », je ne suis pas prête à faire n’importe quoi non plus. Alors j’ai testé, oui (si vous voulez m’envoyer des médailles en chocolat, vous êtes les bienvenues !), mais à la maison seulement.

Le hangover make-up pour finir en toute laideur 3

Very Bad Gripe

Reprenons, pour bien comprendre : le hangover make-up a pour objectif de vous donner le teint de quelqu’un qui se réveille d’une soirée bien arrosée et bien tardive, du style « je suis rentrée à 4h du matin après avoir bu quatorze Martini ». L’idée, c’est d’avoir l’air au bord du gouffre, totalement défaite. Ou, pour le dire autrement : d’avoir l’air malade. Comme si vous étiez en pleine Very Bad Gripe.

Il faut avouer que cette tendance laideur peut avoir un avantage : si, effectivement, vous avez passé la nuit à avaler des cocktails et à vous déhancher sur la piste de danse, et que le réveil n’a pas sonné (parce qu’il ne sonne jamais dans ces cas-là), vous pourrez toujours zapper la phase rafistolage et expliquer à vos collègues ou amis que vous êtes à la pointe de la mode !

Donc, pour ressembler à un cadavre ambulant façon Nuit des morts-vivants, il faut :

  • Vous maquiller comme si vous sortiez en boîte de nuit : fond de teint, poudre, crayon, mascara, etc. ;
  • Créer vos cernes artificiels : prenez une ombre à paupières brune et tracez, à l’aide d’un pinceau, des traits sur les plis situés sous les yeux ; puis estompez ;
  • Mettez du blush sur les joues pour un effet « rougeur » tendance ;
  • Et la petite touche bonus : décoiffez vos cheveux pour donner l’impression qu’ils ont vécu de folles aventures !

On trouve pas mal de tutoriaux sur les plates-formes de vidéos en ligne, mais la plupart sont en japonais ou en coréen. Désolée, mais il m’a déjà fallu pas mal de temps pour apprendre l’anglais, alors ce n’est pas demain la veille que je vais me mettre à des langues à idéogrammes ! Je vous en ai tout de même trouvé une en français. Vous pouvez en suivre les conseils, mais c’est à vos risques et périls, les filles !


Hangover make up de Gentside

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !