Comment apprendre à se faire plaisir sexuellement seule ?

L’épanouissement sexuel est une composante importante du bonheur personnel. Quand vous êtes célibataire, les manques dans ce domaine sont durs à vivre et débouchent parfois sur des questions introspectives menant à la déprime.

Or, ce n’est pas parce que vous êtes sans partenaire que vous ne pouvez pas éprouver du plaisir.

La masturbation féminine nécessite de bien connaître votre corps

Pour un homme, la masturbation est quasiment instinctive. Il comprend très vite comment faire et s’il a des doutes, la télévision lui apprendra en quelques secondes.

Pour une femme, le plaisir est plus complexe. Beaucoup de femmes ne savent même pas où se situe le clitoris à l’âge adulte et n’ont jamais essayé de se faire du bien en solo. Les premières raisons sont les tabous qui entourent cet acte pourtant totalement naturel. La blogueuse Noélie a écrit un super article de conseils sur la masturbation des femmes. Elle y dénonce très bien les interdits qui l’entourent…

Outre les tabous, il y a un manque de connaissances sur le corps féminin. L’école vous inculque quelques notions de biologie et évoque les systèmes de reproduction humaine. Toutefois, elle n’aborde, et n’abordera sûrement jamais, la question de plaisir. Une femme doit donc apprendre seule comment elle peut se caresser et jouir, ou alors en se renseignant sur le sujet via Internet.

Parfois, les questions de jeunes filles que l’on trouve sur les forums sont stupéfiantes. Elles n’ont aucune idée des incidences éventuelles de la masturbation sur l’hymen, des règles d’hygiène ou même de la simple normalité ou non de ces envies.

Tester et varier les situations

Il n’y a pas une action magique qui procure le même plaisir intense chez toutes les femmes. Si les zones érogènes au niveau du sexe de la femme sont le clitoris et la zone du point G à l’intérieur du vagin, les réactions par rapport aux gestes et les motifs d’excitation diffèrent.

Pour connaître les vôtres, le mieux est de varier. Les femmes commencent généralement par les plaisirs manuels. Certaines filles se masturbent déjà à 10 ans (la nouvelle génération est très précoce en la matière) et d’autres ne le font que vers 30 ans.

Il y a également des femmes qui ne jurent que par le meilleur vibromasseur, tandis que d’autres n’arrivent pas à prendre du plaisir via un sex-toy.  Aujourd’hui, la vente en ligne permet de se procurer en toute discrétion sans bouger depuis chez soi des jouets intimes. Ils sont devenus courants. N’hésitez pas à essayer pour voir si vous les aimez. Œufs vibrants, boules de Geisha, vibromasseurs et autres gadgets proposent différentes formes, tailles et fonctionnalités pour votre plaisir.

La situation est également un facteur de plaisir. En étant seule, vous apprécierez peut-être des caresses en toute détente sur votre canapé. Ce lieu et le lit sont les plus communs. Pour autant, la fantaisie est de mise. Vous pouvez aller dans un bain, le faire sous la douche, debout, allongée, assise, encore habillée ou toute nue… Il y a autant de possibilités que votre imagination peut créer.

Outre les gestes, votre esprit part à la recherche d’éléments excitants. Les jeunes hommes aiment regarder des films pour adultes pour se masturber. C’est le cas de quelques femmes, mais cela reste plutôt rare. Elles préfèrent davantage l’érotisme ou le suggéré. La musique accompagne facilement vos pensées sexuelles. Fantasmes ou souvenirs, ils sont un parfait moteur.

Certaines d’entre vous aimeront davantage l’excitation de l’interdit. Caresses en public, voyeurisme ou plaisirs extrêmes liés à la douleur ou à la performance (merci 50 Nuances de Grey) seront les épisodes les plus propices pour leurs plaisirs en solo.

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !