Quel visa prévoir pour partir aux États-Unis ?

Si vous projetez de faire un voyage aux États-Unis, de courte ou de longue durée, sachez que le visa n’est pas toujours indispensable. Mais cela dépend de quelques conditions et du fait que vous soyez membre d’un pays agrégé au Programme d’Exemption de Visa. Fort heureusement, la France fait partie de ces pays. Par ailleurs, certaines situations nécessitent quand même l’obtention d’un visa pour pouvoir entrer aux États-Unis.

Le visa le plus répandu : ESTA

Le visa ESTA n’est pas vraiment un visa, mais plus une sorte d’autorisation mise en place depuis janvier 2009. Par ailleurs, le visa ESTA n’assure en rien votre entrée dans un des pays des États-Unis. Vous devrez encore faire face à un agent de l’immigration qui décidera de votre admissibilité ou pas. Ce type de visa est surtout utilisé pour les voyages d’affaires et de tourisme qui ne durent pas plus de 90 jours. Bien sûr, vous ne pourrez pas travailler sur le sol américain avec ce type de visa. Vous pouvez en savoir plus sur www.electronicesta.com.

Pour ceux qui veulent habiter aux États-Unis : la carte verte

La carte verte est une véritable clé en or pour entrer aux États-Unis. En effet, avec cette carte, vous pouvez devenir un résident permanent. De ce fait, vous pouvez trouver un travail sans problème puisque vous jouissez à partir de ce moment-là de tous les droits d’un véritable citoyen américain. Cependant, la carte verte ne s’obtient pas si aisément. De longues instances vous attendent pour pouvoir la décrocher. Vous devez également être parrainé par un de vos membres de famille possédant déjà la carte verte et réside aux États-Unis.

Le visa b1 et b2 pour les États-Unis

Le visa B est fait pour les séjours de tourisme durant plus de 90 jours aux États-Unis. Le visa b1 et b2 pour les États-Unis est bien distinct. Le B1 est réservé pour les affaires, tandis que le B2 s’adresse au voyage de tourisme. Vous pouvez avoir un visa d’une durée allant de 1, de 3 ou même de 10 ans vous permettant de demeurer aux États-Unis pendant 6 mois à la suite. Vous ne pouvez cependant pas travailler avec ce type de visa. Celui qui souhaite un visa a doit à tout prix démontrer qu’il souhaite revenir dans son pays d’origine, qu’il a les ressources nécessaires pour rester sur le sol américain pendant 6 mois et bien sûr, un billet pour le retour.

Autres statuts :

Demandes d’asile

Toutes personnes qui ont des raisons de croire qu’elles peuvent être persécutées pour une raison de race, une question politique, l’appartenance à un groupe social, une question de religion ou de nationalité peuvent demander asile aux États-Unis ou encore avoir un statut de réfugié.

Statut protégé temporaire

Certaines situations peuvent être considérées comme dangereuses aux États-Unis. Cela permet à certaines personnes de rester sur le sol américain pour une certaine durée de leur statut. Soumis à un examen périodique de l’INS. Cette situation ne conduit pas forcément à un visa.

TN Statut

Il permet à ceux qui le veulent d’entrer aux États-Unis d’Amérique et à d’autres travailleurs tout en évitant le processus de demande de visa. Il faut se rendre directement à un accès d’entrée aux États-Unis tout en présentant les dossiers obligatoires.

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !