Comment s’installer aux USA ?

S’expatrier aux États-Unis est une aventure que de plus en plus de Français tentent de vivre. Profiter des grands espaces et surtout du dynamisme des grandes villes qui composent les états les plus puissants du monde est l’une des clés de la réussite professionnelle. Car les États-Unis offrent une large sélection d’opportunités en termes de travail.

Partir vivre dans un pays étranger est une étape importante pour toute personne désirant donner un second souffle à sa carrière. Il convient donc de respecter quelques règles, afin que le changement de vie s’opère le plus facilement possible.

Obtenir un visa

La première chose à faire pour pouvoir s’expatrier aux États-Unis est la demande de visa. Évidemment, vous vous en doutez, il n’est pas toujours simple de partir vivre à l’autre bout du monde. De nombreux visas existent, en fonction de votre situation et du motif de votre visite sur le territoire américain. Ainsi, si vous souhaitez un visa H-1B (le visa le plus courant accordé pour 3 ans et renouvelable une fois pour une durée totale de six ans), vous devez d’abord trouver un emploi. Votre futur employeur doit ensuite lancer les différentes démarches pour vous permettre d’intégrer son entreprise. Sans quoi, votre demande de visa vous sera refusée.

Il existe également le visa H-2B qui lui, est proposé aux employés saisonniers ou encore le visa L-1, qui permet aux employés de filiales de se faire muter aux États-Unis, tout en gardant leur poste.

Si vous êtes un investisseur et que vous désirez investir dans une entreprise américaine, vous devrez vous munir du visa EB5. Cependant, vous devrez également engager un apport d’au moins 500 000 $ dans une société comprenant déjà au moins 10 salariés.

Enfin, d’autres visas (P-1, P-2 et P-3) s’adressent respectivement aux artistes, aux sportifs et aux professionnels du show-business.

Reste la voie royale, la solution la plus simple et rapide pour s’expatrier aux États-Unis : la loterie carte verte. Chaque année, le gouvernement américain délivre un titre de séjour permanent à plus de 55 000 personnes souhaitant immigrer aux USA.

Pour participer, vous devez être titulaire d’un diplôme ou avoir travaillé au moins deux ans dans votre pays. Il est également possible de l’obtenir en épousant une personne de nationalité américaine, ou si l’État estime que vous représentez un intérêt particulier pour le pays (scientifiques, diplomates, ingénieurs…). Pour tout renseignement, rendez-vous sur le site de l’immigration américaine qui délivre les visas.

Quelques conseils pour mieux se préparer à s’expatrier aux États-Unis

Une fois que les démarches administratives sont réglées et que vous êtes en possession de votre visa, vous pouvez vous concentrer sur tous les détails à régler avant votre départ. Si vous avez des enfants, l’urgence sera de les scolariser. Vous pouvez les inscrire dans une école américaine proposant des doubles cursus (avec préparation au bac français). Attention, tout de même, le niveau des élèves expatriés est souvent très élevé. Il faudra que vos enfants redoublent d’efforts ou qu’ils deviennent bilingues.

Pour toutes vos autres démarches administratives (inscription à la banque, à la protection sociale minimum, recherche d’appartement ou maison, procédure de naturalisation, etc.), préférez vous adresser à un avocat ou une personne qualifiée. Il sera le plus à même de vous guider et de défendre vos intérêts.

Concernant la couverture santé, sachez que les États-Unis ne fonctionnent pas comme la France. En effet, aucune loi ne nous oblige à cotiser pour votre santé, même si la majorité des entreprises proposent des remboursements plus ou moins aléatoires des soins. Ayez en tête que les dépenses pour la santé sont très importantes (comptez 120 $ la visite chez le médecin, jusqu’à 500 $ pour un spécialiste). Vous pouvez toujours souscrire à la caisse des Français à l’étranger (CFE) qui vous proposera la même couverture qu’en France, à condition que vous souscriviez une mutuelle supplémentaire, basée sur le même principe du système français.

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !