Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le CBD !

Les produits à base de CBD se sont répandus comme une traînée de poudre dans l’Hexagone, alors même que la législation qui entoure cette substance reste floue. Tour à tour considérée comme un relaxant, un complément alimentaire et une solution miracle pour le sevrage du cannabis, cette molécule issue du chanvre résiste à toutes les définitions… Et continue d’être largement consommée en France. Faisons le point sur le cannabidiol, sur ses ambiguïtés juridiques et sur les différents produits qui existent. Je vous dis tout !

Le CBD, c’est quoi ?

Le CBD, c’est du cannabidiol, une substance active issue du plant de chanvre. L’un des deux cents cannabinoïdes présents dans cette plante, pour être précis. En d’autres termes, le CBD, c’est du cannabis… Mais pas au sens où on l’entend, par exemple, quand on parle de son grand frère, le THC. Alors que le tétrahydrocannabinol rend « stone » quand il est consommé, le CBD ne produit aucun effet psychotrope.

Comment expliquer l’essor du CBD en France ?

Les produits à base de CBD sont utilisés à des fins récréatives dans de nombreux pays européens qui autorisent sa commercialisation et sa consommation. L’assouplissement de la législation en France a fait l’effet d’un appel d’air, incitant les boutiques à se multiplier sur l’ensemble du territoire. Même les services se sont développés autour de la vente de cannabidiol : par exemple, les consommateurs peuvent désormais bénéficier de la livraison CBD Corner (une boutique installée à Paris) dans la plupart des grandes villes du territoire.

Peut-on parler d’un effet de mode autour du CBD ?

Tout à fait : en quelques mois, ce sont des dizaines de boutiques autoproclamées « spécialisées en CBD » qui ont fleuri dans l’Hexagone. Un vrai effet de mode qui pousse les consommateurs à se montrer prudents : au moment de choisir le type de produit désiré ou la concentration voulue, le public se dirige volontiers vers des revendeurs ayant pignon sur rue et étant bien installés dans le paysage.

Est-ce bien légal ?

Oui, dès lors que les produits vendus respectent la loi. Celle-ci stipule que le taux de THC (le cannabis illicite) ne doit pas dépasser 0,2 %. Cette faille légale permet de proposer des produits affichant un taux réduit de THC et une concentration élevée en cannabidiol. L’huile de CBD peut, par exemple, contenir 5 %, 10 %, voire 20 % de cannabidiol dans certains cas.

Alors, où est l’ambiguïté ?

Le taux maximal de THC que peut contenir un produit est explicite, alors pourquoi parle-t-on d’une ambiguïté juridique ? Tout simplement parce que le seuil légal s’applique non pas au produit lui-même, mais au plant de chanvre dont est issu le cannabidiol qui entre dans sa composition. Certains vendeurs proposent des produits contenant moins de 0,2 % de THC en jouant sur l’équivoque, pour que les consommateurs aient l’impression d’acheter du « cannabis light » légalisé. D’où l’intérêt de s’adresser à des revendeurs sérieux.

Quels sont les effets du CBD ?

Comme nous le disions plus haut, le CBD n’a pas les effets stupéfiants du THC. Il ne fait pas « planer », ne fait pas rougir les yeux et ne modifie pas l’état de conscience du consommateur. Par contre, certaines études laissent entendre que le cannabidiol pourrait avoir des effets notables sur les mécanismes du stress et de l’anxiété, et qu’il aurait le pouvoir d’atténuer les addictions. À ce titre, il est néanmoins urgent d’attendre que des publications plus précises, plus sérieuses et plus pertinentes voient le jour.

Peut-on évoquer les effets bénéfiques du CBD ?

Là encore, c’est l’ambiguïté qui règne. D’un côté, il y a la loi française qui interdit expressément de promouvoir les pseudo-effets thérapeutiques du CBD. De l’autre côté, il y a l’Agence nationale de sécurité du médicament qui évoque sans fard les bienfaits du cannabidiol contre le stress et en faveur de la relaxation. Entre les deux, il y a le consommateur, qui ne sait pas vraiment sur quel pied danser.

Comment consomme-t-on le CBD ?

Sur ce point, il y en a pour tous les goûts : le cannabidiol peut se présenter sous forme d’huile de CBD, de fleur ou de graine de CBD, de produit cosmétique (crème cutanée), de bougie, de gélule… Et même en e-liquide pour cigarette électronique, les solutions à base de CBD étant rapidement entrées dans la liste des choix incontournables pour les vapoteurs (plus d’infos sur cette page). À chacun de faire son choix en fonction de sa posologie favorite !

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !