Ce qu’il faut savoir en matière de contrat de location de logement

La location proprement dite se doit toujours d’être précédée d’un bail. En effet, l’intitulé du contrat diffère selon le type de location envisagée. Face à cela, le locataire a pleinement le choix entre la location nue ou la location meublée.

En réalité, elles sont différentes dans les détails, mais cela n’empêche pas qu’il y a quelques points de similarité entre les deux.  Ces différences comme ses similarités restent à connaître pour bien comprendre le genre de contrat de location par lequel vous êtes concerné.

 

Le contrat de location nue

On a l’habitude de rencontrer des contrats de location nue dans la majorité des cas. Il connaît un élan de popularité en France ces derniers temps. Malgré cela, il reste quand même bien encadré par la loi. Les contenus de la disposition jouent plus en faveur des locataires. Ces derniers ont le droit d’annuler le bail, seulement la décision se doit d’être précédée d’un avis d’information. Si l’on se conforme aux autres contrats, le contrat de location nue est plus long car sa durée est de 36 mois. Devant cette situation, le propriétaire et le locataire doivent se mettre d’accord sur les termes du contrat.  Si vous êtes concernés par ce contrat de location nue, essayez de vous informer en ligne sur le site bailpdf.com pour mieux comprendre.  C’est le site officiel des professionnels experts en contrat de bail et qui vous aident à obtenir des informations détailles plus facilement.  En format PDF, vous pouvez télécharger le document.

Le contrat de location meublée

Ce type de prestations offre des commodités très pratiques au locataire. Le propriétaire doit apporter les lits, les meubles de rangement ou autres en bon état d’utilisation. Ainsi, le locataire ne sera pas obligé de faire de nouveaux achats. Les meubles sur place sont à son entière disposition. Malgré cette souplesse, une grande charge de responsabilités pèse sur la tête du locataire : il fera preuve de bon gestionnaire de ces meubles en question… sans occasionner destruction ni perte.

Normalement, ce type de location ne doit mettre en relation que le bailleur et le locataire. Éventuellement, le cas échéant, elle fait intervenir la caution du locataire. Parfois et dans des cas exceptionnels, l’intervention d’un huissier est recommandable. Son ingérence authentifie l’acte établi. Ce bail est de courte durée, il est généralement de 12 mois sauf renouvellement. Il exige plusieurs documents en appui comme l’état des lieux ou autres jugés nécessaires.

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !