Tout savoir sur le Champagne, cette appellation très contrôlée

Le Champagne est une boisson qui peut se déguster en toutes occasions, mais il faut dire que le mois de décembre se prête particulièrement à sa consommation. Boisson très prisée, elle répond également à de nombreux critères d’exigence. En effet, l’appellation Champagne est extrêmement contrôlée. Qu’est-ce qui détermine le Champagne à proprement parler ? Comment est-il fabriqué ? Nous allons tenter de répondre à un maximum de ces questions à travers les quelques lignes de cet article.

Le Champagne Ruinart, une boisson à découvrir impérativement

Si vous recherchez un Champagne qui pourra ravir vos papilles, alors, il se peut que vous soyez charmé par un Champagne Ruinart. En effet, il s’agit de l’une des plus anciennes maisons de Champagne. Ses classiques sont des cuvées de Champagne brut, et le Chardonnay joue un rôle extrêmement important dans les assemblages. Le Champagne Ruinart propose plusieurs cuvées qui valent chacune le détour. Par exemple, les Champagnes millésimés Dom Ruinart et Dom Ruinart rosé sont des cuvées extrêmement prestigieuses.

Quoi qu’il en soit, les arômes purs des cuvées du Champagne Ruinart sont toujours délicatement fruités et très équilibrés. Le Champagne Ruinart a l’avantage de plaire aux palais les plus exigeants, mais aussi de s’accorder avec une palette gastronomique relativement large. Le Champagne Ruinart est donc le cadeau idéal à offrir, puisqu’il se prête à de nombreuses occasions.

Si vous souhaitez en proposer à vos invités de mariage et que vous êtes toujours à la recherche d’un lieu de réception, vous pouvez trouver des conseils par ici.

Comment fabrique-t-on le Champagne ?

Il existe quatre terroirs principaux pour le Champagne, mais les étapes de fabrication sont relativement les mêmes. Il n’en existe pas moins de quatorze. Évidemment, tout commence avec les vendanges, puis le pressage, qui doit être fait très rapidement après la récolte.

L’étape suivante est celle de la clarification et du débourbage. Cela consiste tout simplement à éliminer les particules grossières qui sont présentes dans le jus. Ensuite, deux étapes de fermentation doivent avoir lieu. La première est alcoolique : il s’agit d’une réaction chimique provoquée par des ferments. La seconde est malolactique ; il est question de dégradation de l’acide malique en acide lactique et en gaz carbonique par des bactéries.

L’étape suivante n’est autre que l’assemblage de différents raisins, puis la mise en bouteille. Au moment de cette opération, le vigneron ajoute de la liqueur de tirage. Ce sont alors plusieurs grammes de levure et plusieurs grammes de sucre qui sont concernés, mais chacun possède sa propre recette.

Pour le Champagne non millésimé, la seconde fermentation dure un an et demi au moins. Lorsque le Champagne est millésimé, cette fermentation dure trois ans. Au bout de ce laps de temps, c’est l’étape du remuage qui doit avoir lieu. Elle a pour objectif de rassembler les différents sédiments dans le goulot de la bouteille, pour les éliminer ensuite au moment de l’opération de dégorgement.

L’une des dernières touches apportées aux vins est celle du dosage. Ce dernier correspond à l’ajout d’une petite quantité de liqueur, dont dépendra ensuite la catégorie dans laquelle le Champagne sera classé (doux, demi-sec, brut, etc.). Pour en savoir plus sur l’appellation Champagne, vous pouvez aussi vous rendre sur cette page.

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !