Cosmétique

Quand les femmes fuient les produits chimiques dans leurs cosmétiques

De plus en plus de consommatrices s’éloignent des cosmétiques à base d’agents chimiques. Selon une étude menée par Influenster, filiale de Bazaarvoice, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement, 9 femmes sur 10 disent avoir une préférence pour les cosmétiques ne contenant pas de produits chimiques. Quels sont les avantages des cosmétiques naturels ? Comment les choisir ? Tout savoir sur la cosmétique naturelle ?

Qu’est-ce qui explique le succès des cosmétiques naturels ?

Au fil des années, la « clean beauty » a pris de plus en plus de place dans l’armoire beauté des femmes. Qu’il s’agisse d’une bb crème bio, d’une crème hydratante, d’une lotion pour le visage ou d’un démaquillant doux, les cosmétiques naturels remportent un franc succès auprès de la gente féminine. Ce succès s’explique par les nombreux avantages qu’offrent les cosmétiques naturels. Efficaces et accessibles, les produits de beauté naturels sont respectueux de l’environnement et ne contiennent pas d’ingrédients pouvant être nocifs pour votre santé.

Qu’il s’agisse d’hydrolats, d’huiles végétales ou encore d’extraits de végétaux, les ingrédients naturels n’ont rien à envier aux agents chimiques, utilisés non pas parce qu’ils sont plus performants mais parce qu’ils coûtent moins chers.

Cosmétique naturel : qu’est-ce que le greenwashing ?

Un cosmétique naturel est un cosmétique qui contient au moins 95% d’ingrédients naturels. Parmi ces ingrédients, certains peuvent également être issus de l’agriculture biologique. Savoir reconnaître un produit naturel n’est pas toujours chose aisée, d’autant que certaines marques sont actuellement accusées de greenwashing.

Le greenwashing, ou éco blanchiment en français, consiste à utiliser l’argument écologique et naturel dans le but de se forger une image écoresponsable auprès du public. Cet anglicisme, qui est la contraction de « green » (vert) et de « brainwashing » (lavage de cerveau), désigne des stratégies de communication basées sur des arguments écologiques faux, formulés pour vendre des produits qui ne sont pas réellement naturels.

Le greenwashing a été créé au début des années 1990 par des ONG soucieuses de mettre en lumière les mauvaises pratiques de certains grands groupes industriels. Le greenwashing touche tous les types d’industrie, dont l’industrie de la beauté.

Comment contrer le greenwashing ?

« Lorsque je choisis des cosmétiques, je regarde toujours la composition, les composants des emballages et les labels associés aux produits. Cela me permet de m’assurer de leur sûreté et d’en apprendre plus sur les engagements socio-environnementaux des marques. Si je ne suis pas capable d’identifier les ingrédients facilement, si la liste est longue ou si contient des éléments qui peuvent nuire à ma santé ou celle d’autres êtres vivants, je ne les achète pas », explique Aurélie Colomba, une consommatrice régulière de cosmétiques naturels.

Selon étude menée par Influenster, « 69 % des consommatrice se tournent vers des sources d’information extérieures aux marques pour en savoir plus sur les ingrédients présents dans leurs produits ». Parmi les sources références, Google informe 51% des consommatrices souhaitant en savoir davantage sur un ingrédient en particulier. Seulement « 1% des femmes interrogées dans le cadre de cette étude se fient uniquement aux publicités mises en avant par les marques sur les ingrédients présents dans leurs produits. »

3 astuces pour bien choisir ses cosmétiques ?

Pour éviter de tomber dans le piège des cosmétiques faussement naturels, vous pouvez appliquer les conseils suivants :

  • Ne vous fiez pas au packaging : Silicones, BHT, phénoxyéthanol… de nombreux cosmétiques se revendiquant comme étant composé de 95% d’ingrédients naturels sont en réalité formulé avec des agents chimiques. Le nom du produit, le nom de la marque, le coloris de l’emballage… les entreprises redoublent d’astuces pour induire les consommateurs en erreur. Un nettoyant visage dans un flacon vert ne signifie pas à coup sur que les ingrédients qu’il renferme soient bio, ni même d’origine naturelle. Méfiez-vous également des slogans portant sur la naturalité. Seuls les ingrédients et leur origine comptent !
  • Vérifier les ingrédients : tout d’abord, faites attention aux mentions précisant l’absence d’ingrédients controversés. Un produit contenant « 0% de silicones » n’est pas forcément naturel. La présence d’un ingrédient naturel star ne signifie pas automatiquement que celui est intégré en grande quantité ni même qu’il n’est pas associé à d’autres ingrédients chimiques. Restez attentif à la liste des ingrédients, quitte à passer plus de temps à faire votre choix.
  • Ne pas confondre le naturel et le bio : un produit formulé à partir d’ingrédients naturels n’est pas toujours bio. Pour reconnaître un produit bio, référez-vous aux labels. Parmi ces labels, on retrouve notamment le logo Cosmébio indiquant que le produit est composé d’un minimum de 95% d’ingrédients d’origine naturelle. D’autres labels peuvent également vous aider à faire votre choix. Il peut s’agir du label ECOCERT ou encore du label ECO-GARANTIE par exemple.
Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !