Les attraits fascinants des lacs de la vallée du Grand Rift, Kenya

Il était temps… j’ai enfin visité mon premier pays d’Afrique et pas n’importe lequel : le Kenya !

C’est un pays fascinant à découvrir. Il possède de nombreux sites touristiques dignes d’intérêt comme l’un des premiers que j’ai visités : la vallée du Grand Rift. Cette dernière est un ensemble géologique formé par des failles, des dorsales, des rifts. Elle a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2011.

Cette combe abrite de nombreux points d’eau, comme le Bogoria. Il s’agit d’un grand lac salé de 32 km² avec une profondeur de 5 à 8 m. Les rives de cette étendue d’eau attirent plusieurs variétés d’oiseaux. En effet, 135 espèces y sont répertoriées, dont les flamants roses, durant la migration saisonnière.

Dans cette vallée, j’ai eu la chance de croiser des gazelles, des zèbres et la fameuse grande antilope. Ce qui est agréable pour les observer, c’est de le faire durant une promenade matinale puis lors d’une promenade au coucher du soleil.

Je vous invite à vous rendre dans la partie sud, où vous pourrez profiter des geysers et des sources d’eau chaude.

En outre, plusieurs activités sont à entreprendre dans cet endroit, telles que le safari-photo et la randonnée pédestre.

Les attraits touristiques du Nakuru

Après la visite du Bogoria, j’ai eu l’opportunité de continuer cette escapade au lac Nakuru qui se situe également dans la vallée du Grand Rift au Kenya.

Nakuru est un must lors d’un voyage sur mesure Kenya en raison de ses sites emblématiques comme le parc national qui porte le même nom. Il est réputé pour les innombrables flamants roses qui viennent s’y nourrir. La concentration en masse de ces oiseaux constitue un cadre exceptionnel pour la photographie et un véritable petit paradis pour les ornithologues.

D’ailleurs, la réserve de Nakuru possède une faune variée, allant bien au-delà des flamants roses. J’ai pu y voir des léopards, des rhinocéros noirs, des lions et des girafes de Rothschild.

En outre, je peux vous affirmer que c’est un paysage idyllique, à profiter sans modération si vous êtes amateur de trekking ou tout simplement un aventurier. Petit bonus, en tant que visiteur, vous pourrez faire le tour du lac avec une locomotion motorisée.

Le Lac Elementaita, un joyau de la nature kenyane

Pour terminer mon séjour dans la vallée du Grand Rift, je me suis rendu au lac Elementaita. Ce dernier offre aux touristes la chance de s’immerger dans la nature kenyane et la culture des masaï, un peuple semi-nomade d’Afrique de l’Est.

En effet, les routards ont l’occasion d’être accompagnés d’un guide masaï pour faire le parcours d’Elementaita. D’ailleurs, cette option est avantageuse pour bien profiter de tous les recoins de ce site que les simples voyageurs ne découvriront pas.

De plus, avoir un guide de ce genre vous permettra d’en connaitre plus sur les traditions masaïs. Citons par exemple la médecine, basée sur l’usage des plantes environnantes.

Outre cela, l’Elementaita est aussi une aubaine pour les chercheurs. Les botanistes y trouveront de quoi nourrir leur curiosité avec les plantes médicinales. Les ornithologues observeront quant à eux des colonies d’oiseaux près des berges.

Cette fois gros bonus, sachez que la visite du site peut se faire en montgolfière !

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !