Entorse : quelles sont les solutions pour la soigner ?

Les entorses sont une affection courante et bénigne. Elles s’appliquent souvent aux ligaments incluant particulièrement la cheville, mais aussi les doigts, le genou et le poignet. Il faut dire qu’elles sont les plus fréquentes en traumatologie du sport. La cheville est l’urgence la plus fréquente. Heureusement, les entorses peuvent être soignées comme bon nombre d’affections. Les solutions suivantes pourront peut-être vous guider en cas d’entorses.

L’entorse : quels sont les symptômes ?

L’entorse est un traumatisme courant qui peut arriver à n’importe qui à n’importe quel moment. Elle survient après l’atteinte des ligaments qui relient les os entre eux. Pour votre information, les ligaments assurent principalement la stabilité d’une articulation en plus de la masse musculaire.

Généralement, les entorses s’appliquent souvent à la cheville à partir d’un phénomène d’inversion. C’est-à-dire que le pied peut se tordre vers l’intérieur. De ce fait, les ligaments latéraux seront touchés. Sinon, le genou peut aussi être sujet aux entorses. Cela arrive souvent pour ceux qui pratiquent des activités sportives comme le rugby ou le foot-ball.

Par ailleurs, il est important de savoir que les entorses peuvent avoir plusieurs stades de gravité. Des fois, elles peuvent être une simple élongation du ligament. Dans des cas plus graves, il peut s’agir d’une rupture. Pour ce dernier cas, les entorses peuvent engendrer un arrachement des os. Malgré tout, quelques signes peuvent indiquer les entorses : sensation de craquement sur la zone concernée, hématome, sensation d’instabilité de l’articulation, douleur plus ou moins forte, œdème…

Pour le traitement, il est possible de prendre un traitement antalgique sans ordonnance dans une parapharmacie en ligne sur MAXIPARAPHARMACIE.com. Par contre, si la douleur est intense et que l’articulation est plus mal en point, l’idéal serait de demander conseil à un spécialiste.

Les principaux traitements des entorses

En cas d’entorse, il est évident de suivre un traitement médical. Cependant, l’idéal serait de privilégier le repos de l’articulation.

Comme affirmée précédemment, la prise d’antalgique et d’anti-inflammatoire peut être privilégiée par le médecin. Cependant, bon nombre de spécialistes conseillent la consultation d’un kinésithérapeute. Ce spécialiste est en mesure de réduire l’œdème et d’accélérer la guérison et la rééducation.

En plus de cela, il est aussi possible de se tourner vers le fameux protocole GREC, traduction du protocole RICE, dont les détails sont les suivants :

  • G ou Glace : c’est une solution efficace afin de traiter une entorse. La glace est en mesure de limiter l’oedème et le saignement. Elle peut aussi agir comme antalgique. Pour ce faire, il faut glacer l’articulation 3 fois par jour durant 30 minutes environ.
  • R ou Repos : cette fois, il est conseillé d’immobiliser l’articulation. Elle doit être mise au repos pour accélérer la guérison.
  • E ou Élévation : il s’agit ici d’élever la jambe pour empêcher que l’œdème s’éparpille vers le bas du membre. L’usage d’un coussin sous la jambe peut faire l’affaire lors d’une position allongée.
  • C ou Compression : cette solution permet généralement d’immobiliser la cheville. Cependant, il est possible d’utiliser des attelles afin de limiter les mouvements douloureux ou encore des coussinets latéraux.

D’autres conseils simples pour traiter les entorses

Si vous n’avez pas encore eu la possibilité d’obtenir une orthèse, vous pourrez opter pour un bandage de votre cheville. De préférence, il vaut mieux prendre une bande en tissus ou en mousse sous une bande adhésive. Cependant, il ne faut pas trop serrer afin d’éviter de gêner la circulation sanguine.

Afin de réduire la douleur, il est possible de prendre une poche de froid. Sinon, un sac de petit poids congelé fera l’affaire. Selon le cas, vous pourrez aussi prendre des patchs anti-inflammatoires. Ils peuvent libérer leur principe actif sur plusieurs heures.

Dans tous les cas, vous pourrez toujours demander l’avis de votre médecin en cas d’entorse.

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !