Coach de dirigeant : quelles compétences faut-il avoir ?

Aujourd’hui j’avais envie de vous faire un petit article sur un métier qui me passionne : le coach. Et pas n’importe lequel, le coach de dirigeant.

D’un point de vue général, le rôle d’un coach de dirigeant est de favoriser son épanouissement personnel afin de développer l’entreprise. Les coachings peuvent aller d’un simple accompagnement à un apprentissage des façons de gérer l’entreprise. Dans tous les cas, le coach devra avoir les bonnes compétences pour réussir ses missions. Mais quelles sont-elles ?

Instaurer une relation de confiance et de respect mutuel

Pour commencer, le coach de dirigeant devra avoir un bon sens du relationnel et de la communication pour obtenir des résultats satisfaisants.

L’idée est alors de mettre en place les bonnes conditions pour garantir le bien-être de son client. Cette étape est aussi indispensable pour que ce dernier puisse s’ouvrir à son coach et lui parler de ses demandes, ses lacunes et ses objectifs. Le coaching dirigeant étant destiné à favoriser le développement personne du chef d’entreprise, le coach devra donc instaurer une relation inspirant confiance et respect lors des séances.

Ainsi, le professionnel devra aussi établir et maintenir une flexibilité relationnelle lorsqu’il est en présence de son client. Faire usage de l’humour peut rendre les séances plus ludiques et plus productives.

Valoriser la compréhension

La seconde faculté qu’un coach de dirigeant d’après mentorys devra absolument avoir est la capacité à comprendre les besoins et attentes de son client. Pour cela, il est important de s’adapter aux thèmes aborder par le dirigeant, mais surtout de bien l’écouter afin de le comprendre clairement.

Restez à l’écoute des attentes du client et faire part de sa compréhension est une étape indispensable pour garantir la réussite du coaching dirigeant. Vous pourrez par exemple reconnaître les bonnes et les mauvaises idées du client, mais aussi proposées des réponses objectives et sans jugement pour l’encourager à trouver les solutions à ses problématiques tout seul.

Questionner et communiquer

Un dernier point à noter ; le coach de dirigeant devra également poser des questions pertinentes et efficaces afin de cerner au mieux les besoins de son client. Pour cela, il est essentiel de poser des interrogations servant à comprendre le cadre de référence du dirigeant ou servant à engager une action.

Pensez aussi à poser des questions pouvant l’orienter à atteindre ses objectifs. Pour communiquer clairement et comprendre en profondeur les attentes du client, il est indispensable pour le coach de se préparer, mais surtout d’avoir un bon sens de l’organisation. N’hésitez pas à donner des feed-back pour lui expliquer les résultats attendus.

Actuellement, les chefs d’entreprises collaborent aussi directement avec un coach d’entreprise, pour mieux se faire conseiller et apprendre à devenir davantage plus efficaces. Il existe même désormais des agences spécialisées en coaching qui accompagne les entreprises et les professionnels nécessitant un coaching pour son équipe, pour ses dirigeants, ou même pour bénéficier d’un coaching en développement personnel individuel.

Le travail de l’inconscient est également une priorité en coaching. Auparavant, si on avait l’habitude de vivre une certaine routine qui semblait arranger sa vie, actuellement, il est possible que certains de vos rituels ne soient plus adaptés, ce qui explique en quelque sorte certains de vos échecs. De ce fait, parce que ces points font partie de vos habitudes, le coach vous apprendra à vous en défaire et à changer progressivement ces ancrages.

Le coaching vous apprend à évoluer autrement, d’une manière plus positive et efficace, afin de vous rendre plus performant dans votre activité.

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !