jardin japonais

Bien être chez soi : comment créer un jardin japonais ?

Lieux très prisés au Japon, les jardins japonais – également appelés jardins « zen » – cherchent à imiter des scènes naturelles procurant une sensation de bien-être et de sérénité en associant le minéral et le végétal. Si ces espaces sont souvent présents dans les parcs ou dans les jardins de certains monuments, il est tout à fait possible de reconstituer un jardin japonais chez vous, à condition de respecter certaines règles… Plantes, sentiers, rochers : tout doit être aménagé minutieusement. Voici quelques conseils pour faire de votre jardin un espace propice à la relaxation et à la détente.

Constituer un environnement idéal

S’il vous suffit de posséder un espace à l’air libre pour créer votre jardin japonais, sa mise en place ne s’improvise pas. Pour créer votre jardin, il est nécessaire de constituer un plan. Voici quelques questions à se poser :

  • Où allez-vous le positionner ?
  • Quelle surface sera réquisitionnée ?
  • Quelle temps pourrez-vous y consacrer ?

Si votre espace extérieur est large, consacrez un petit espace à votre jardin japonais afin de donner une impression d’intimité.

Votre jardin doit être situé dans un espace semi ombré. Si l’orientation de votre espace ne s’y prête pas, vous pouvez en recréer un en utilisant de la végétation dense. Idéalement, une terre acide est plus propice à la création d’un jardin japonais.
Un plan d’eau ou un petit bassin dans lequel s’épanouira de la végétation aquatique ou autres éléments de décoration est également un élément indispensable.

Constituez votre jardin en suivant des lignes asymétriques : évitez les lignes droites. Chaque objet doit être à sa place, et chaque recoin doit être minutieusement réfléchi au préalable afin de créer un espace harmonieux.

Le saviez-vous ? Les plantes d’un jardin zen ont une signification, pour en apprendre plus, cliquez-ici.

jardin japonais

Créer une atmosphère réellement apaisante

Loin d’être un musée ou une collection d’objets asiatiques clichés, votre jardin doit avant tout générer une atmosphère sereine et sobre. Évitez de créer un espace trop surchargé et privilégiez un élément symbolique à mettre en valeur : un bassin, une statuette bouddha, un petit pont, une jolie lanterne…

Vos plantes ne doivent pas être trop nombreuses pour ne pas créer un effet fouillis désordonné. Attention au choix des couleurs : privilégiez-en certaines afin de respecter une harmonie générale au sein de votre jardin. Les galets et les pierres contrastent avec les couleurs des végétaux choisis.

Vous pouvez également ajouter à votre décoration des pierres et rochers bruts afin d’imiter les montagnes. Pour trouver des conseils sur les différents accessoires et objets à utiliser, suivez les conseils sur espacepourlavie.ca.

En bref, vos éléments de décoration et vos plantes doivent être parfaitement coordonnés. Le maître mot du jardin japonais : l’harmonie ! Si le résultat est satisfaisant, votre jardin doit dès le premier coup d’œil apporter à vos visiteurs une sensation de bien-être et de détente. A vous de jouer !

Quels matériaux choisir ?

Il est important de bien choisir ses matériaux et d’agencer le tout afin d’apporter à votre jardin une ambiance nippone et apaisante. Privilégiez les matières naturelles ainsi que la sobriété : pas de matériaux synthétiques.

Pour bien choisir vos plantes, pensez aux végétaux persistants comme le pin, symbole de longévité, ou encore le bouleau ou l’érable. Vous aurez également besoin de végétation dite « basse » comme la bruyère, le bambou et différents arbustes taillés comme des bonsaïs. Pour vous aider à composer votre jardin zen, lisez-donc le petit guide sur les 10 plantes à utiliser.

Choisissez un gravier ou des pierres rondes polies ainsi que de la mousse tassée pour recréer une base au sol, censée remplacer l’herbe traditionnelle des jardins occidentaux. Vous pouvez ainsi créer votre sentier et vos chemins, toujours dans un esprit ordonné mais asymétrique. Pour vos palissades et vos délimitations, des matériaux comme le bambou font très bien l’affaire.

Un jardin japonais se travaille sous différents plans. La végétation basse vient en premier, suivie des plantes hautes plus fleuries. Les arbustes taillés viennent se placer à l’arrière, devant une végétation dense et persistante : sapins, érables, cerisiers japonais…

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !