Avec le baking, votre maquillage tient plus longtemps !

Vous vous demandez pourquoi j’ai posté un article sur le baking dans la catégorie « look et beauté » ? Tout simplement parce qu’il ne s’agit pas de vous apprendre comment faire cuire à la perfection un gâteau ou un gratin (« baking » veut dire « cuisson » en anglais), mais bel et bien d’une nouvelle technique de maquillage tellement tendance qu’elle fait buzzer les oreilles de toutes mes collègues de la blogosphère depuis le printemps dernier !

Un maquillage top niveau pour un teint zéro défaut

Les tendances maquillage vont et viennent, mais certaines promettent plus que d’autre de rester sur nos visages. Vous qui êtes passées par ces techniques efficaces mais parfois complexes que sont le « contouring », le « clown contouring » ou le « strobing », je vais vous apprendre ce qu’est la méthode make-up à la dernière mode : le baking.

À première vue, il s’agit d’une invention d’une maquilleuse australienne, Heidi Hamoud, dont les vidéos postées sur Youtube ont créé le buzz. À raison, car c’est vrai que la demoiselle a beaucoup de talent avec un pinceau entre les doigts. Sa technique se propose de répondre à 3 soucis que nous connaissons toutes :

  • Atténuer les cernes et les ridules – ces créations d’origine diabolique qui sont un défi lancé à nos figures tous les matins !
  • Se donner un teint zéro défaut !
  • Faire en sorte que notre maquillage tienne le choc une bonne partie de la journée, et qu’on ne se retrouve pas à l’heure du déjeuner avec une collègue qui nous félicite pour notre hangover make-up super bien fait !

Mais, à bien y regarder (et j’ai enquêté), ni le terme, ni la technique ne sont tout à fait des nouveautés. Le baking est, en effet, en usage depuis longtemps chez les drag queens, qui voulaient éviter d’avoir besoin d’un coup de pinceau supplémentaire entre chaque performance. Heidi Hamoud a surtout contribué à faire connaître cet usage qui circulait dans les lieux interlopes.

Avec le baking, votre maquillage tient plus longtemps 2

Le baking vu dans le détail

En quoi ça consiste, le baking ? En accord avec la traduction française du mot, cette méthode en revient à « cuire » son maquillage en laissant reposer, par l’effet de la chaleur de la peau du visage, de la poudre appliquée sur les zones exposées (contours des yeux, joues, mâchoire…). Le but est de fixer le make-up tout en mettant les traits en valeur, comme l’on fait avec le contouring.

L’opération dure environ 20 min et se déroule comme suit :

  • On commence par appliquer de la crème hydratante et/ou une couche d’anticerne, en partant du coin intérieur de l’œil et en allant vers la tempe, et sur toutes les zones qui accrochent la lumière (sous les yeux, sur le nez, sur les joues et jusqu’au menton) ;
  • Cette première couche peut être recouverte d’une seconde, plus légère ;
  • On prend un pinceau qu’on plonge dans de la poudre et avec lequel on tapote la zone, l’idée étant de s’assurer ainsi que l’anticerne ne s’est pas écaillé et d’éviter de figer les imperfections ;
  • On passe ensuite au baking proprement dit : à l’aide d’un pinceau humidifié à l’eau, on presse délicatement une couche de poudre translucide sur les zones où l’on a appliqué l’anticerne, afin de fixer la matière ;
  • On laisse reposer entre 10 et 20 min ;
  • Enfin, on utilise un pinceau sec pour brosser l’excédent de poudre.

Résultat : votre teint est plus lisse, les contours de votre visage sont réaffirmés, et votre maquillage est paré pour tenir la journée !

Pour connaître la technique dans le détail, je vous laisse avec Heidi elle-même dans cette vidéo (elle est en anglais, mais les gestes du maquillage sont universels !) :

Précautions à prendre

Tout cela est formidable, me direz-vous : une belle peau, des traits soulignés et charmeurs, un teint parfait, un make-up qui résistera aux bourrasques. Génial. Sauf que le baking n’est pas vraiment adapté à la vie de tous les jours. Non seulement il est assez long à réaliser, mais surtout, il s’agit d’un maquillage lourd à porter.

En réalité, le baking est utile pour des occasions particulières : séance photo ou vidéo, prise de parole devant un public, soirée spéciale pendant laquelle vous avez besoin d’être absolument parfaite. Cette façon de fixer le maquillage est idéale quand il s’agit de tenir le choc sous la lumière chaude des projecteurs. D’ailleurs, Kim Kardashian en est adepte, et les projecteurs, ça la connaît.

Pour le reste, le baking :

  • Confère un aspect mat aux peaux sèches
  • Accentue les rides pour les peaux matures
  • Demande de l’entraînement (faites des essais avant le jour J !)

Si tout ça est décidément trop compliqué, voici un dernier conseil : adoptez une tendance vraiment pratique et naturelle, celle qui consiste à ne pas mettre de maquillage du tout !

Avec le baking, votre maquillage tient plus longtemps 3

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !