Moco, le nouveau centre d’art contemporain de Montpellier à découvrir

Avec l’inauguration de MOCO, un espace culturel dédié à l’art contemporain, la ville de Montpellier n’a plus rien à envier à Paris. Ce projet artistique ambitieux regroupe 3 entités : une école d’art l’ESBA (École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier) et deux lieux d’exposition.

Donner un nouveau souffle à l’Hôtel Montcalm

Admirer un tableau contemporain dans un hôtel particulier est désormais chose possible grâce à l’ouverture de MOCO. Cet espace a été rénové et pensé pour mettre en valeur de la meilleure manière possible, les collections publiques et privées d’art contemporain venues du monde entier. Trois espaces ont donc été aménagés dans l’hôtel :

  • Le jardin magique

Cette partie extérieure du musée a été confiée à Bertrand Lavier, un célèbre artiste plasticien d’art contemporain, qui a l’habitude d’exposer ses œuvres à Paris, mais également dans le reste du monde comme à Sydney, Sao Paulo ou encore Venise.

Après plusieurs mois de réflexion et de travail, l’artiste a réussi à transformer le jardin de l’hôtel en véritable mappemonde où le visiteur pourra admirer des espèces végétales provenant du monde entier. Le jardin est donc divisé en cinq parcelles qui représentent les cinq continents. Une véritable innovation dans le monde de l’art contemporain ! Ainsi dans l’espace dédié à l’Asie, vous trouverez par exemple du ginkgo, un arbre importé de Chine et l’un des premiers à être plantés en France.

  • L’espace-bar et restaurant de l’hôtel

Pour rendre l’expérience et la visite interactives, le restaurant/bar de l’hôtel a également été conçu comme une œuvre d’art contemporain. Des peintures contemporaines y sont exposées, mais c’est surtout une suspension lumineuse en néon imaginée par l’artiste Loris Gréaud, qui sublime cet espace. Lorsqu’il y a du monde dans le restaurant/bar, la suspension lumineuse sert à l’éclairage de l’espace. Lorsque le bar est vide, l’œuvre se met progressivement en mouvements en recréant le rythme des pulsations. La lumière vibre et varie en fonction d’un fond sonore interprété par Abel Ferrara.

  • La cour des fêtes

Le MOCO propose enfin un espace événementiel à l’arrière du bâtiment qui s’étend sur 640m2. C’est un lieu qui s’adapte aux collections en cours et qui peut être entièrement privatisé par les entreprises ou les artistes s’ils souhaitent organiser un vernissage privé et accrocher leurs peintures contemporaines.

Distance Intime, la première exposition

Pour célébrer son ouverture et se faire connaitre par le public, le MOCO accueille sa première exposition baptisée Distance Intime. Le commissariat de cette exposition a été confié à Yuko Hasegawa, la directrice artistique du Musée d’Art Contemporain de Tokyo. 30 œuvres d’artistes internationaux y sont réunies. On y retrouve des sculptures, des peintures contemporaines, des photographies et des vidéos. Les œuvres sélectionnées n’ont rien d’exubérant ni de spectaculaire, mais chacune d’elle met en avant une tension constante entre l’intime et l’histoire qu’elle raconte. L’exposition est ouverte au public jusqu’au 29 septembre. L’entrée est gratuite pour les étudiants et pour les enfants de moins de 18 ans. Le reste des tarifs varie entre 5 et 8 euros.

Avatar

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !