Top 3 des avantages de la rencontre d’antan

Je vous vois déjà venir, vous allez me dire, les temps ont changés, maintenant quand on recherche quelqu’un parce qu’on s’ennuie du fait d’être seule, on va sur internet, on cherche un site de rencontre à la mode et on épluche le catalogue de profil afin de trouver le mec qui nous plaît, alors la rencontre d’antan, hein, bon…

Je sais, il faut vivre avec son temps, mais êtes-vous si persuadés que ce mode de rencontre est vraiment le meilleur pour trouver l’amour, le vrai ? Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir pourquoi il y avait des centaines de milliers d’inscrits sur ces sites ?

Peut-être est-ce parce-que ce n’est pas si efficace que ça ? Bon, j’exagère peut-être un peu (sinon je n’aurais pas écrit un article sur le mariage !) mais il faut bien se défouler un peu, surtout sur nos chers amis les hommes (si vous êtes un homme et que vous lisez cet article, je m’excuse d’avance si vous vous sentez offensé ! Je suis sûr que vous êtes très bien dans votre genre…)

À l’époque préhistorique durant laquelle Internet n’existait pas encore (années 80, c’est à vous que je parle !), pour ceux qui s’en souviennent, on avait moins de mal à faire des rencontres et cela nous prenait moins de temps. On ne se posait d’ailleurs pas la fameuse question : « où vais-je bien pouvoir enfin trouver l’amour ? ». C’est ce qu’il y avait de beau, je trouve, dans la rencontre d’antan !

Arrêtons-nous deux secondes pour repenser à cette époque singulière, une période qui n’avait pas encore été marquée par des révolutions telle l’arrivée d’un Meetic gratuit pour les femmes et autres offres marketing destinées nous piéger dans la « toile » (sans mauvais jeu de mot, hihi) des sites de rencontre.

La rencontre d’antan, c’était sans abonnement !

C’est peut-être un détail pour les plus fortunés d’entre vous, mais pour moi, j’avoue que le coût d’un abonnement sur un site de rencontre, c’est à prendre en compte dans mon budget mensuel. Tout le monde a fini par s’habituer de ces prélèvements automatiques de 39 euros par mois, mais dans mon cas, certaines fins de mois sont difficiles.

Avant, personne ne payait pour rencontrer un nouveau partenaire et cela leur paraissait inconcevable. C’était tout ce qu’il y avait de plus naturel dans la rencontre d’antan, c’était ancré dans les mœurs, les personnes en couple faisaient toujours tout leur possible pour caser la meilleure amie en lui présentant tous les célibataires qu’ils avaient dans leur entourage !

Les hommes avaient du savoir-vivre (grosse perte pour nous les filles)

Les hommes savaient nous charmer et comment nous faire plaisir. Ils n’avaient pas peur de “l’amour à l’eau de rose” ou de la “rencontre tender” … Même si on trouve encore des hommes avec de l’éducation, c’est rarement le cas sur des applications de rencontre pour smartphone.

Le fait qu’ils n’aient plus qu’à cliquer sur +1 ou “coup de cœur” était assez drôle au début, mais tout le monde s’en lasse très vite. À l’époque, on avait le droit à de délicieux dîners au restaurant, à des balades romantiques à la tombée de la nuit… bref, de quoi nous faire rêver ! C’était aussi ça, la rencontre d’antan !

À ce sujet, j’ai testé le site de rencontre www.jobmetender.fr ! Eh bien si vous êtes curieuses et avez envie de revivre des rencontres un peu désuètes, je ne saurais que trop vous conseiller d’aller y faire un petit tour.

La course aux trophées n’était pas encore rentrée dans les mœurs

Aujourd’hui, quand je vois la vitesse à laquelle les prétendants veulent obtenir leur premier rendez-vous, sans même me connaître ou savoir de quoi j’ai envie, je me trouve prise de sérieux doutes quant à la sincérité de leurs intentions.

Le peu de fois où j’ai accepté d’accélérer la rencontre, je n’ai pas été déçue : je n’ai plus eu de nouvelles dès le lendemain et me suis retrouvée à l’affiche sur le blog personnel de monsieur. Ah elle est loin la rencontre d’antan !

J’ai 23 ans, toutes mes dents et le clavier collé aux doigts. Ici, je parle de tout ce qui me passe par la tête en espérant transmettre des choses sympas aux curieuses que vous êtes !